Documentación PIM

Analyse des résultats des deux campagnes de suivi télémétrique (par GPS et TDR) de la population de Puffin cendré de Zembra, Nord Tunisie,  réalisée en coopération avec l'Agence pour la Protection et l'Aménagement du Littoral et le Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive du CNRS.

 

Clara Péron, Jean-Baptiste Pons, David Grémillet, Mathieu Thévenet, Wallid Abassi, Wahbi Jaouadi, Hassen Zaghdoudj

Français

32

Elaboration du guide technique permettant aux parties à la Convention de Barcelone de faire évaluer leur réglementation dans le sens d'une meilleure protection des oiseaux marins conformément au Plan d’Action pour la conservation des Oiseaux de l'Annexe II du protocole ASP.

 

SANSON. C

Français

15

PIM

Suivi des pelouses halophiles à annuelles et géophytes, suivi des pelouses de ceintures halo-résistantes, protocole de suivi de l’entomofaune, terrestre, protocole de suivi herpétologique (espèces d’activité diurne), protocole « Gecko »  (reptiles d’activité nocturne), protocole STOC-EPS, suivi temporel des oiseaux communs (échantillonnage), protocole de suivi des populations de Goéland leucophée (Larus michahellis), protocole de suivi des populations de la Grande Patelle.

RIVIERE. V

Français

33

PIM

Protocole élaboré en collaboration avec le CEFE-CNRS sous demande du Haut Commissariat aux Eaux Forêts et à la Lutte Contre la Désertification afin de faciliter la mise en place d'un suivi régulier de la population de Balbuzard pêcheur du Parc National d'Al Hoceima du Royaume du Maroc. 

 

MONTI. F; THEVENET. M; TRIAY. R; DURIEZ. O; DOMINICI. J-M

Français

20

Le présent document a été rédigé dans le cadre de la convention signée entre le Conservatoire du Littoral et le Commissariat National du Littoral. Cette convention de coopération s’inscrit dans un projet financé par le FFEMdestiné à appuyer le gouvernement algérien dans sa politique de préservation de l'espace littoral à travers une assistance au développement institutionnel d’un outil de protection des espaces côtiers (Commissariat National du Littoral) et de la gestion de sites démonstratifs littoraux : le mont Chenoua et l’aire marine adjacente d’une part et les îles Habibas d’autre part. Ce projet vise l’expérimentation des démarches de protection et de gestion des territoires littoraux en vue de leur préservation. Pour le cas de l’archipel des Habibas, ce plan de gestion vient à la suite d’un processus qui a suivi le classement en Réserve marine de ce territoire (2002). L’intérêt de l’archipel lui a valu dès 2005 son classement dans le cadre de la convention de Barcelone en tant qu’Aire Spécialement Protégée d’importance méditerranéenne. Déjà largement documenté lors de l’étude de classement et suite à des études spécifiques effectuées dans le cadre d’un schéma de gestion effectué par le Conservatoire du littoral en 2005, ce plan de gestion est établi sur cette base ainsi que sur la base d’études et d’expertises complémentaires effectuées régulièrement dans le cadre des missions PIM durant lesquelles ont été mobilisées de nombreuses expertises associant des personnes ressources algériennes et d’autres apportées par le Conservatoire du littoral dans le cadre d’une coopération exemplaire. Des prestations spécifiques pour le compte du Commissariat National du Littoral ont également abouti à des études dédiées à une meilleure gestion et un aménagement adéquat de ce territoire en vue de l’établissement de la réhabilitation des paysages, de l’installation des gestionnaires et d’une ouverture raisonnée au public. Des éléments complémentaires ont pu également été collectées auprès des principaux acteurs et des usagers des îles Habibas lors d’une séries de réunions tenues à Oran du 26 au 30 mars 2012.

BEN HAJ. S et al

Français

65

PIM

Dans le cadre de la coopération initiée cette année entre le Haut Commissariat des Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification et le Conservatoire du Littoral, trois missions de terrain ont été organisées sur l’archipel d’Essaouira successivement en juin, août et septembre 2010. Ces missions ont été mises en oeuvre dans le cadre de l’Initiative PIM par le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification. La première mission a mobilisé une équipe naturaliste pluridisciplinaire terre et mer. Les deux autres missions ont été dédiées à l’actualisation des connaissances sur le faucon d’Eléonore, espèce emblématique du site. L’initiative pour les Petites îles de Méditerranée (PIM) est un programme international de promotion et d’assistance à la gestion des micro-espaces insulaires coordonné par le Conservatoire du littoral et co-financé par le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM) et l'Agence de l'eau (RMC). Sa mission, vise à développer un dispositif d'échange et de partage des connaissances nécessaires à l'émergence de bonnes pratiques de gestion sur des espaces exceptionnels. A l'occasion de missions de terrain et de formations, gardes, techniciens, scientifiques, naturalistes, gestionnaires, administrations et associations se retrouvent pour promouvoir la protection des petites îles de Méditerranée et mettre en place des actions de gestion concrètes, ayant un impact positif sur les écosystèmes, la biodiversité, les ressources naturelles et les usages. L’archipel d’Essaouira, situé sur la façade atlantique du Royaume du Maroc, et donc hors de la Méditerranée, présente toutefois un intérêt certain au plan biologique et écologique dans la mesure où il abrite des espèces végétales et animales d’affinité méditerranéenne en association avec des espèces d’autres origines1. On soulignera notamment la présence d’une population importante de faucons d’Eléonore, espèce emblématique en Méditerranée. Conscientes de la valeur et de l’intérêt de cet espace pour la conservation de la diversité biologique et des ressources naturelles, les autorités marocaines ont inscrit ce territoire comme Site d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE). Ce site classé Réserve de Chasse en 1962, et Réserve biologique permanente en 1980, il fait également partie depuis 2005 d’un site Ramsar incluant à la fois l’archipel et les zones humides d’Essaouira. Aujourd’hui, le Haut Commissariat des Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification souhaite renforcer la dynamique de gestion conservatoire déjà mise en place sur l’archipel.

BEN HAJ. S et al.

Français

59

PIM

Ce guide permettra aux gestionnaires des territoires et/ou aux agents d’avoir à disposition des protocoles de suivis afin d’obtenir des éléments d’informations concernant l’évaluation de l’impact des changements globaux. Il s’inscrit également dans une volonté des gestionnaires d’avoir à disposition des protocoles de suivis à la fois simples et standardisés, permettant d’avoir une bonne connaissance et un meilleur suivi des milieux à protéger. Il offre la possibilité d’avoir à disposition les éléments de compréhension concernant la notion de changement global et de dresser un état des lieux de la situation actuelle de la Méditerranée dans ce contexte. Il présente la manière dont pourraient être sélectionnées les îles qui serviront de laboratoires d’études face à la problématique changement global. Cette sélection, qui s’effectuerait selon une analyse multi critères, sera abordée par la suite. Une fois les premières données récoltées, il donnera la possibilité aux différents acteurs associés à ce programme de s’appuyer sur les actions remédiatrices menées sur un autre site ayant fait face aux mêmes pressions et d’identifier les premières interventions pertinentes pour détourner et/ou réduire les modifications engendrées par les activités humaines. Il permettra à l’occasion de la mise en place des suivis, une présence renforcée des gestionnaires sur le terrain et une meilleure appropriation des enjeux et des mesures à prendre sur leur site. Ces suivis sont importants dans la mesure où ils accompagneront les objectifs de gestion et les orientations d’actions à mettre en place au sein d’un espace naturel. Par la mise en commun des données et les différents échanges mis en en place durant ce programme, cela permettra d’avoir une approche et une connaissance régionale des milieux et de sa gestion pour sensibilisation des décideurs. A travers le programme « iles sentinelles », il offre la possibilité d’élaborer une stratégie régionale de soutien à la protection d’espace naturel sur de nombreuses îles de Méditerranée.

LE DROUGMAGUET. G

Français

119

PIM

En 2002 le Sommet mondial pour le développement durable s'engageait sur la création de "zones marines protégées conformes au droit international et basées sur des informations scientifiques, y compris des réseaux représentatifs, d'ici à 2012". Ce manuel pratique a pour but de présenter la phase préalable de création de l'APMC, de mise en place, de mise en oeuvre avec un plan de gestion.

MAHE. E; JACOB. C

Français

65

PIM

Cette cartographie des habitats terrestres a été réalisée suite aux missions de terrain menées sur l'île de Sazani en Octobre 2012 et Mai 2013 par des experts de l'Initiative PIM, de l'Institut Méditerranéen d'Ecologie et de Biodiversité, du Museum d'Histoire Naturelle de Toulon et du Var et du Conseil Général du Var.

Ludovic Charrier, Frédéric Médail, Mathieu Charrier

English

1

PIM

Une mission de terrain PIM s'est déroulée en Mai 2013 sur l'île de Sazani (Albanie) en vue d'améliorer les connaissances sur ce territoire méconnu et d'élaborer des recommandations en matière de gestion. Une étude préliminaire sur la gestion des déchets de l'île et les sources de pollutions terrestres a été menée à cette occasion.
A PIM field mission has been organized in May 2013 in the framework on Sazani island (Albania), in order to improve the knowledge on this unknown territory and to define recommendation in term of site management.
A preliminary study on waste management and terrestrial pollution has been carried out at this occasion.

Jean-Louis Lambeaux

English

33

PIM